• LUMIÈRE ! TOUTE !

     

    LUMIÈRE ! TOUTE !

    LUMIÈRE ! TOUTE !

    LUMIÈRE ! TOUTE !

    LUMIÈRE ! TOUTE !

    LUMIÈRE ! TOUTE !

     

    LUMIÈRE ! TOUTE !

    LUMIÈRE ! TOUTE !

     

    LUMIÈRE ! TOUTE !

    LUMIÈRE ! TOUTE !

     

     


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • EN ATTENDANT, (RIEN)

    PLUTÔT QU'UN PETIT NOIR HÉROÏQUE À LA TERRASSE D'UN CAFÉ,

    PLUTÔT QU'UNE MARSEILLAISE  DÉGUEULÉE ,

    NE POUVANT ÊTRE QUE DÉGUEULABLE,

    PLUTÔT QU'UNE UNION ,

    SACRÉE OU NATIONALE, TOUJOURS À CONCHIER,

    ÉCRAN NOIR

     

     


    votre commentaire
  • NI DIEU 

    NI MAÎTRE COMPLICE

     


    votre commentaire

  • votre commentaire
  •  

    "Comité Monumental des Amis
    des Morts Toujours Vivants
    « Fédération Libre de la Pensée Creuse »


    Information aux participants au rassemblement antimilitariste du 11 novembre 2015 à Gentioux
    Sans que madame le maire l'aie demandé, un apéro convivial s'est tenu en-dehors des locaux de la mairie de Gentioux le samedi 7 novembre 2015, pour échanger à propos de l'incroyable communiqué publié à l'issu d'une réunion s'étant tenue le 30 octobre. N'étaient présent, fort heureusement, ni les
    gendarmes, ni madame le maire, ni l'instituteur, mais en revanche, bien plus que trois des infortunés citoyens de la commune.
    La question de la surdité acharnée – sans parler des violences afférentes – qui s'est manifestée le 11 novembre 2014, alors que quelques personnes tentaient naïvement de mettre en lumière le récent assassinat d'un manifestant pacifique par le bras armé de la gendarmerie, ayant été soulevée, plusieurs personnes ont tenu à rappeler que quelles que soient les circonstances, les assassinats de manifestants par les forces de l'ordre ne sauraient être à nouveau tolérés. Cette conviction a été portée au crédit des
    personnes qui s'exprimaient alors par l'ensemble des participants.
    Nous avons aussi dit notre attachement aux valeurs de l'échange, du partage, et de l'esprit de résistance, et à la nécessaire dignité qui doit prévaloir lors de l'évocation des personnes assassinées alors qu'elles les manifestaient, en particulier dans un contexte où l'État nie ses responsabilités.
    Nous avons rappelé que le monument aux morts de Gentioux, ostensiblement antimilitariste et porteur d'un message de défiance envers ceux qui organisent les guerres et y envoient crever les petites gens, a
    toujours été méprisé par les institutions de la République, sans doute eu égard à leur propre rôle dans les massacres sus-mentionnés.
    La responsabilité de l'État répressif, pénal et maintes fois meurtrier ayant été évoquée plusieurs fois au cours de la discussion, nous avons indiqué que des dispositions seraient prises, notamment la ridiculisation de toute tentative de prévenir et de museler la contestation populaire, ainsi que la
    diffusion de consignes aux différentes délégations pour en particulier, assurer la persistance d'un esprit antimilitariste au cours de la cérémonie.
    À ce stade nous invitons les participants au rassemblement à prendre toute initiative comique à même de renvoyer à leur ridicule celles et ceux qui prétendent faire taire les banderoles, bannières, et autres cris de révolte ou de dégoût. Que la police politique porte ou non un uniforme, nous suggérons que son absurdité soit rendue manifeste, notamment eu égard aux vertus pédagogiques d'un tel geste pour les enfants de l'école.
    Car enfin, qui a intérêt à ce que toute forme d'expression qui ne serait préalablement encadrée et vidée de son contenu, soit exclue de la place publique ? Pas ceux qui s'activent tous les jours pour inventer de nouveaux chemins dans la misère de cette époque désespérante. Pas non plus, à la vérité, les honorables militants qui refusent les guerres et les massacres, et qui toujours exigent la réhabilitation des fusillés pour l'exemple de la guerre de 1914-1918. Chacun doit prendre ses responsabilités : ceux
    qui pensent avoir à se substituer à la police pour assurer que surtout, rien ne se passe jamais, risquent bien de se trouver face à ceux qui pensent que plus que jamais, aujourd'hui, quelque chose doit se passer. Ceux qui s'obstinent à interpréter l'intervention en mémoire de Rémi Fraisse en 2014 comme un simple acte de malveillance, et qui pensent que c'est avec des tapis de fleurs que doivent être accueillis les dépositaires galonnés d'un ordre assassin, risquent de se trouver face à ceux qui ont  compris, après la nuit du 25 octobre 2014, que la grenade qui a tué Rémi Fraisse aurait pu toucher n'importe qui.
    Dès aujourd'hui comme pour l'avenir, il nous faut assurer que le rassemblement du monument aux morts de Gentioux ne devienne pas la honteuse mise sous cloche d'un admirable esprit de contestation, un esprit dont la vivacité court de 1918 jusqu'à notre époque, et ne trouvera de répit qu'avec la destitution (faudra-t-il encore que nous nous battions pour y parvenir) de tous les dangereux illuminés, et autres innocents criminels, qui font de notre monde un champ de ruines ensanglantées."


    3 commentaires
  •  

     

    IMPORTANT

     

    le Comité Laïque des Amis du Monument

                                               aux Morts de GENTIOUX                                                

    (CLAMMG)

                        et la Fédération de la Libre Pensée de la Creuse                         

     

     

     

                                                                 

     

    Information aux organisations aux militants  et aux élus qui participeront

    au rassemblement pacifiste du 11 novembre 2015 à GENTIOUX

     

     

    A la demande de madame le maire, une réunion de travail s'est tenue à la mairie de GENTIOUX le vendredi 30 octobre 2015 pour préparer le journée du 11 novembre. Étaient notamment présents, outre madame le maire et le représentant du CLAMMG, trois représentants de la gendarmerie, l'instituteur et trois représentants de la population.

     

    La question des incidents survenus lors du rassemblement du 11 novembre 2014 ayant été soulevée, le CLAMMG a rappelé qu'il ne pouvait en être tenu pour responsable ayant en permanence tenté de ramener le calme. Cette attitude constante a été portée à notre crédit par madame SIMONEAU maire de Gentioux.

     

    Nous avons dit nous aussi notre attachement aux valeurs républicaines et à la nécessaire dignité qui doit prévaloir lors de tout rassemblement ou cérémonie autour d'un monument aux morts en particulier dans le contexte du 11 novembre.

     

    Nous avons rappelé notre fidélité au monument aux morts de Gentioux et à son message pacifiste s'agissant en l'occurrence de préparer notre 28ème rassemblement.

     

    Nous avons rappelé que les organisations amies qui participent à notre rassemblement sont des organisations inscrites dans le paysage militant de notre pays depuis des décennies et que toutes se réclament de la démocratie, de la république, du progrès social, de la paix, de la laïcité...

     

    La responsabilité du CLAMMG au regard de nouveaux incidents ayant été évoquée plusieurs fois au cours de la discussion nous avons indiqué que des dispositions étaient prises notamment la mise en place d'un service d'ordre visible et clairement identifiable, ainsi que la diffusion de consignes aux différentes délégations pour en particulier, assurer la sérénité de la cérémonie municipale.

     

    A ce stade nous invitons les organisations à informer leurs membres qu'aucune banderole ou bannière ne devra être déployée autour du monument pendant la cérémonie municipale, qu'aucune invective, aucun cri, aucun sifflement hostile ne devront être émis. Nous suggérons que les délégations qui seront présente à 11 heures se regroupent en haut de la place pendant le déroulement de la cérémonie municipale afin de ne pas créer un contexte pouvant être perçu comme hostile notamment eu égard à la présence active des enfants de l'école de Gentioux.

     

    Qui aurait un intérêt à ce qu'il y ait des incidents le 11 novembre 2015 à Gentioux ? Pas les militants qui refusent la guerre et les massacres et qui toujours exigent la réhabilitation des fusillés pour l'exemple de la guerre de 1914-1918. Pas les laïques et les libres penseurs qui préparent une manifestation le 5 décembre 2015 pour défendre la loi de 1905. Chacun doit prendre ses responsabilités, le CLAMMG et la Libre Pensée prendront les leurs pour que tout se passe dans la tranquillité et la sérénité.

     

    Il nous reste une semaine pour assurer le succès de notre 28ème rassemblement alors, mobilisons nous !

     

    GUERET, le 2 novembre 2015


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires