• MISE EN GARDE  : 

     L'ARTICLE P.3 "HALTE À LA PUTOPHOBIE" NE FAIT PAS L'UNANIMITÉ CHEZ LES ANARCHISTES.

    SUR CE BLOG,  LA PROSTITUTION EST UNE VIOLENCE  ET  SE DOIT D'ÊTRE COMBATTUE.

    MONDE LIBERTAIRE GRATUIT N°42

     

     


    votre commentaire

  • votre commentaire
  •                            Un Collectif Libertaire Limousin      


    Pourquoi ?
    Nous souhaitons rassembler les militants libertaires locaux, qui sont souvent isolés dans les campagnes
    limousines, et qui bien souvent finissent par se décourager.
    Nous aimerions lancer une dynamique et mutualiser les initiatives et savoirs, afin de donner un écho plus
    important à nos idées et actions.


    Comment ?
    En lançant des projets, des actions communes, autour par exemple : de projections, de débats, de conférences…
    sur les thèmes : antimilitarisme, anticapitalisme, antisexisme, antifascisme.
    Application « ici et maintenant » des pratiques libertaires (ouverture d’un lieu collectif, salon du livre, festival de musique, théâtre, implication dans le planning familial, etc. ).


                                     collectiflibertairelimousin@riseup.org


    votre commentaire
  • CREUSE-CITRON N°38


    votre commentaire
  •  

     


    votre commentaire
  • 11 NOVEMBRE 2013

    À 11H DEVANT LE MONUMENT

    suivi du repas des partageux aux Plateaux limousins(Villard)


         Barbarie des guerres de jadis menant à l'abattoir leurs troupeaux d'esclaves
          et fusillant pour l'exemple ceux qui osaient lever le front

            Barbarie des guerres d'aujourd'hui qui déciment professionnellement les populations civiles.

    Barbarie de nos pseudo-démocraties qui font de la peur de l'autre leur
    fondement moral.
    Restons debout et insoumis pour construire une alternative à la barbarie.

    Une de couverture de Creuse-Citron n°22(hiver 2009)


    votre commentaire
  • no es una crisis


    votre commentaire
  • Le paysan libertaire gaston Couté fait toujours le plein.

    Le Fabuleux Destin à Aubusson accueillait samedi 26 Octobre Michel et Nicole pour dire et chanter Couté . Le public, très nombreux, puisque le lieu était plein à craquer, a été transporté, pendant près d'une heure et demi, par l'excellente prestation de nos deux artistes du Cantal et l'intervention fugace de Patrick en guest star commissaire de police.

    Outre les nombreux contacts et les pots partagés, on ne peut que se réjouir de l'ambiance fraternelle de  la soirée.

    PHOTOS SOUVENIRS

     

     


    votre commentaire


  •  Ce qui s'est passé samedi après-midi place de la République à Paris est à la fois banal et indigne. Banal parce que la répression contre les mouvements sociaux est devenue une routine quotidienne dans notre pays, sous Manuel Valls  comme sous Brice Hortefeux, et en particulier contre les sans logis ou les sans emploi.

    Indigne parce que les forces de l'ordre ont dispersé violemment et illégalement un rassemblement déclaré de façon parfaitement légale par le DAL place de la République. Plusieurs mères de famille ont été frappées. Jean-Baptiste Eyraud, le porte parole du DAL, a été roué de coups de pieds alors qu'il s'était assis par terre en attendant de pouvoir sortir de l'encerclement policier auquel les manifestants étaient soumis. Il a eu deux côtes cassées. Pas de dépêche des agences de presse, pas un mot dans la plupart des quotidiens, silence à la radio.

    Les CRS et leur hiérarchie présente sur place ce samedi 17 octobre ne pouvaient ignorer qui est Jean-Baptiste Eyraud. Depuis vingt ans il lutte avec le DAL contre l'indifférence et le silence qui entoure le drame des sans logis et des mal logés. Par son activité inlassable et son énergie communicative, il a permis aux sans logis de disposer d'un outil et une voix écoutée et respectée. Il contribue sans trêve à mettre à nu les contradictions entre les discours et les actes des politiciens, prolixes en promesses mais avares en réalisations.

    En frappant Jean-Baptiste Eyraud, les forces de l'ordre n'ont pas agi au hasard: cibler une de ces figures les plus connues vise à répandre la peur dans tout le mouvement social. Ce gouvernement est aussi dur avec les démunis qu'il est prévenant envers les grands patrons et banquiers. La Préfecture de Paris et Manuel Valls doivent cesser leurs agissements brutaux et illégaux. Le gouvernement doit appliquer la loi DALO, le droit à l'hébergement, les réquisitions de logement. En s'engageant dans une politique répressive indigne, le gouvernement saccage les principes de solidarité et de justice, seuls à même de faire barrage à la droite extrême.
    Attac France,
    Paris, le 22 octobre 2013  


    votre commentaire

  • votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique